L'Heuristique: Journal des étudiants de l'ÉTS

Le goût d'un pays

Novembre 2017 » Culture » Par Félix-Antoine Tremblay, étudiant de génie de la construction, rédacteur en chef, L’Heuristique

Image pour Le goût d'un pays
 
Le goût d'un pays
Photo pour distribution médiatique

La première mondiale du documentaire Le goût d’un pays était présentée dans le cadre des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) 2016. Le documentaire a été récipiendaire du prix du public.

Le goût d’un pays tisse des liens entre la fabrication du sirop d’érable et l’identité québécoise. Avec le style habituel de Fred Pellerin, le documentaire présente une suite de métaphores et d’histoires. Ce sont les histoires de personnages attachants, de trois générations différentes. Parmi ces histoires, on retrouve notamment celle de Gilles Vigneault, un des personnages principaux du documentaire.

Des professionnel(le)s aux amateurs et amatrices, Le goût d’un pays montre plusieurs facettes de la réalité de la production du sirop d’érable : les cabanes à sucre commerciales et familiales; la collecte de l’eau d’érable avec tubes ou avec seaux; etc. Il présente aussi les difficultés de conjuguer cette pratique avec la vie moderne.

Le documentaire est une célébration du folklore québécois qui cherche à comprendre pourquoi les québécoi(se)s hésitent à défendre leur culture. Boucar Diouf s’y questionne à savoir si les Québécoi(se)s sont trop pacifistes; Fred Pellerin y demande si l’on veut vraiment exister, comme peuple; et Gilles Vigneault y affirme que, pour accueillir « le monde », il faut d’abord être chez soi.

L’écoute de Le goût d’un pays est une expérience réconfortante. L’oeuvre présente un avenir positif pour le Québec, malgré des défis importants, tels les changements climatiques. Il se veut par ailleurs une certaine critique du capitalisme. On y questionne par exemple le principe de travailler en échange d’un salaire en comparaison à celui de produire ce dont on a besoin.

La comparaison entre l’indépendance du Québec et la situation des érablières est habile. Elle est parfois poussée, mais généralement à propos. La bande sonore du documentaire agrémente bien l’ambiance folklorique. Le goût d’un pays est sorti en salle en décembre 2016 et est désormais présenté sporadiquement dans des événements autour de la province, par exemple lors de RIDM en plein air. La bande-annonce du documentaire peut être consultée à l’adresse vimeo.com/189343214.

Une discussion avait eu lieu suite à la projection lors de la première, mais le réalisateur Francis Legault a eu un empêchement lors de la seconde présentation à laquelle j’ai assisté. Le documentaire était tout de même précédé d’une introduction préenregistrée de Gilles Vigneault et Fred Pellerin.

L’Heuristique avait publié en mars 2016 un article sur la fabrication du sirop d’érable, lequel peut être consulté à l’adresse bit.ly/2AbdsaV.

 

 
Le goût d'un pays
Photo pour distribution médiatique
 
Le goût d'un pays
Photo pour distribution médiatique