L'Heuristique: Journal des étudiants de l'ÉTS

Première Prise pour le nouveau président

Juillet 2016 » Opinions » Par Félix-Antoine Tremblay, étudiant de génie de la construction, rédacteur en chef de L'Heuristique

Les membres de l’Association étudiante de l’ÉTS (AÉÉTS) n’auront pas eu à attendre longtemps pour que leur nouveau président, Mathieu Drolet, commette son premier faux pas. Dès la première semaine de son mandat, ce dernier s’est permis une sortie médiatique controversée afin, entre autre, de défendre l’inaction de l’ÉTS dans le dossier du sexisme et du harcèlement sexuel dans son enceinte.

Suite à la publication d’un rapport dénonçant la situation à l’ÉTS1, Le Devoir rapportait le 7 mai dernier2 les réactions de Mathieu Drolet. Celui-ci aurait déclaré qu’il y avait une « volonté assez ferme de l’école de faire changer la situation et de ne pas encourager ces comportements ». Il aurait poursuivi en déclarant que l’École progressait sur cet aspect : « C’est sûr que c’est lent, on ne peut pas changer l’être humain du jour au lendemain. »

En plus de défendre l’administration de l’ÉTS et d’affirmer que ce comportement est dans la nature « humaine », le nouveau président aurait affirmé que les cas de harcèlement sexuel et de sexisme étaient anecdotiques : « Il faudrait même trouver un mot dans le vocabulaire français pour expliquer combien ça n’arrive pas souvent. »

Quant au cas précis de l’auteure du rapport, Kimberley Marin Rousseau, le nouveau président aurait déclaré que lorsque l’AÉÉTS « a écouté quels étaient ses besoins, on avait de la misère à [les] définir. Et quelques semaines après, elle démissionnait, donc on n’a pas eu plus de suivi là-dessus. »

Pourtant, lors de l’assemblée du conseil d’administration (CA) du 7 octobre 2015, alors que madame Rousseau était représentante par programme de deuxième cycle à l’AÉÉTS, le CA avait coupé court aux discussions. Selon un(e) témoin, celles-ci avaient été jugées trop peu importantes pour mobiliser tou(te)s les participant(e)s à l’assemblée. Madame Marin Rousseau a ensuite remis sa démission au début du mois de décembre. Celle-ci n’a cependant été rendue publique par l’AÉÉTS que le 12 janvier 2016.

Suspension

Le conseil exécutif s’est rassemblé de façon exceptionnelle le 16 mai afin de blâmer et de suspendre son président. L’objet de cette suspension ne se limitait cependant pas seulement à cette déclaration au Devoir. La résolution fait entre autre référence à l’accumulation de blâmes reçu par ce dernier, soit les résolutions CE20160516-37-S01-3.2; CA20150705-36-S02-7.1; CE20150318-35-014-3.1; CA20141029-35-S04-9.2; et CA20130327-33-016-5.33, sans s’y limiter.

Le CA a toutefois blâmé son conseil exécutif (CE) deux jours plus tard en raison de cette suspension, également lors d’une assemblée spéciale5. Selon les statuts et règlements de l’AÉÉTS, le pouvoir de suspendre des administrateurs et administratrices n’est pas limité au CA et à l’assemblée générale, mais une référence à la « prochaine assemblée du CA »4 dans le règlement laisse croire que c’en était l’intention.

Ce n’est cependant pas ce qui a motivé le CA à prendre cette décision. Celle-ci a plutôt été justifiée par son désir de « voir une cohésion entre les exécutantes et exécutants de l'AÉÉTS »; par l’importance de la décision prise par le CE; et puisque que ce genre de décision « alimente une culture du conflit ».

Historiquement, le CA de l’AÉÉTS privilégie plutôt une culture de « collégialité »6 valorisant l’impunité. Suite à ce blâme, le représentant par programme de génie des technologies de l’information, Cédrick Pipitone, a d’ailleurs proposé que le CA renverse la suspension de son président7. Cette motion a été rejetée à majorité.

Climat houleux

La nouvelle administration de l’AÉÉTS n’est en poste que depuis deux mois. Cette première suspension et la réaction du CA face à cette dernière sont toutefois annonciatrices de nouvelles dissensions entre ce dernier et le CE, une situation qui perdure maintenant depuis plusieurs années. Avec un président indocile, le climat risque d’être particulièrement explosif au cours des prochains mois.

Bien que dans le cadre réglementaire de l’AÉÉTS, le pouvoir du nouveau président soit limité8, ce dernier peut agir comme bon lui semble, avec toute l’autorité que lui confère la Loi sur les compagnies. Devant les risques de dérapages, le CE et le CA ont d’ailleurs délégué certains de ses pouvoirs à d’autres individus en plus d’encadrer plus strictement ses libertés9.

Fin du mandat 2015-2016

Dans la dernière édition de L’Heuristique étaient rapportées de graves erreurs ayant eu lieu lors des élections d’hiver 201610. Ces irrégularités avaient résulté en l’élection de Samuel Simard à un des postes de conseillers, malgré la victoire de Marc-André Larin. Le nouveau CA ne s’est pas prononcé sur la question et tout porte à croire que la décision du CE sortant d’ignorer les problèmes rapportés sera maintenue.

Le budget de l’année fiscale 2015-2016 est maintenant clos et l’AÉÉTS aurait enregistré dans la dernière année de nouveaux surplus, à hauteur de plus de 90 000 $. Cette somme exclut toutefois les revenus en intérêts sur les surplus accumulés, lesquels étaient prévus à 10 000 $, soit approximativement 1 % d’intérêts. En somme, l’AÉÉTS aurait fait des revenus 200 000 $ moins élevés que prévus et des dépenses 300 000 $ moins élevées que prévues, soit des marges d’erreur d’environ 20 % et 30 % respectivement.11

L’assemblée générale d’été aura lieu le 17 juillet et il sera intéressant d’y voir si les projets annoncés par l’équipe AÉÉTS 2.0 ont progressé, de même que la présentation de leur budget, lequel fait suite à quatre ans d’imposants surplus annuels.

1 Sexisme et harcèlement sexuel à l’ÉTS, Kimberley Marin Rousseau bit.ly/1UPKCCe

2 Le syndicat des professeurs de l’ETS n’est « pas surpris », Le Devoir bit.ly/1q9po7e

3 Procès-verbal de l’assemblée spéciale du CE du 16 mai 2016 bit.ly/1S6bvNB

4 Article I-B-3.2.1 de la charte de l’AÉÉTS bit.ly/1XY6Ztx

5 Résolution CA20160518-37-S01-3.1 bit.ly/21npgOs

6 La Loi du silence, L’Heuristique bit.ly/1ZSmiB4

7 Motion CA20160518-37-S01-4.1 bit.ly/23cs42l

8 Charte de l’AÉÉTS bit.ly/1yw8gvf

9 Résolutions CE20160516-37-S01-4.1, CA20160525-37-001-6.1 et CA20160525-37-001-7.1 bit.ly/1tCmwT3 

10 Bilan des élections d’hiver 2016, L’Heuristique bit.ly/1Or44Wz

11 Le budget peut être consulté par les membres au siège social de l’AÉÉTS